Aller au contenu principal

Lunade, sous le manteau

Du
au
Lunade, sous le manteau

Exposition au musée du Cloître du 1er sept au 5 nov

10h30 à 12h30 et 14h à 18h (jusqu’au 30 septembre puis 14h à 18h à partir du 1er octobre)

Entrée libre

 

Merveilleux Prétexte présente l’exposition : Lunade, sous le manteau.
Sept artistes femmes ont été sollicitées pour interroger les notions de rituels, de fêtes entre profane et sacré à partir de la plus ancienne procession de la ville de Tulle, la Lunade.

 

 

Cette fête religieuse - qui a d’abord été païenne et célébrait le solstice d’été –  date d’environ 1345.  Elle débute en fin de journée tous les 23 juin avec la sortie de la statue de Saint Jean Baptiste de la Cathédrale de Tulle, elle est acheminée jusque sur les hauteurs de Tulle (boulevard de la Lunade) avant d’être reconduite dans la Cathédrale. La foule processionnaire se constitue au fur et à mesure du parcours, puis elle entre dans la Cathédrale après être passée sous le manteau de Saint Jean célébré pour avoir débarrassé la ville de Tulle de la peste et célébré aussi puisque le 24 juin est le jour de la naissance de Saint Jean Baptiste.

 

 

Entre fête de la lumière et fête d’entrée dans l’obscurité (solstice d’été) cette Lunade et ses contradictions nous a semblé propice à bien des esthétiques.

 

 

Ainsi les œuvres de Brigitte Paillet, Charlotte Jude, Hélène Fraysse, Marion Castor, Mathilde Fraysse, Sophie Rigal, Sylvie Christophe seront présentées dans les espaces extérieurs du Cloître ainsi qu’à l’église Saint Pierre du 1er septembre au 5 novembre 2022.

 

 

Sur ce projet Marie-France Houdart, ethnologue installée en Corrèze et travaillant sur ce thème de la Lunade depuis plusieurs mois, nous a rejoint en nourrissant nos recherches, elle tiendra une conférence dans le temps de l’exposition et dédicacera le livre qu’ elle a réalisé.

 

Claire Salles enseignante chercheuse à Paris 8 en Art et médiation, très intéressée par le travail de ce collectif de femmes proposera une série de podcast qui relatera l’évolution du projet.